12 effets bénéfiques de la méditation sur le cerveau

Les effets positifs de la méditation au niveau neurologique sont très variés, allant de la modification du volume de la matière grise à l’amélioration de la connexion entre les zones du cerveau. Voici quelques-unes des études les plus intéressantes qui ont été publiées ces dernières années.

1- Elle réduit l’activité dans les « centres cérébraux de l’ego »
L’une des études les plus intéressantes de ces dernières années a été menée à l’université de Yale et a révélé que la méditation de la pleine conscience réduit l’activité du réseau cérébral responsable de la pensée autoréférentielle.

Ce réseau est actif lorsque vous ne pensez pas à quelque chose en particulier, lorsque l’esprit passe d’une pensée à l’autre. La rumination et l’inquiétude sont associées à une diminution du bonheur et ce réseau cérébral y participe. Même lorsque l’esprit commence à ruminer et à s’inquiéter, les méditants qui ont de la pratique ont formé des connexions neurales qui leur permettent de s’en débarrasser.

2- Elle ralentit le vieillissement du cerveau
Une étude de l’Université de Californie à Los Angeles a montré que les personnes qui méditent à long terme ont un cerveau mieux préservé que celles qui ne le font pas.

Les participants qui ont médité pendant 20 ans avaient un plus grand volume de matière grise dans leur cerveau, d’autant plus qu’ils étaient jeunes. Selon l’auteur de l’étude, Florian Kurth, « Nous nous attendions à de petits effets spécifiques à la région qui avaient été étudiés auparavant. Au lieu de cela, nous avons constaté un effet de dispersion qui s’étendait sur des régions de tout le cerveau. »

3- Elle aide à contrôler la dépression et l’anxiété
Une étude de l’université John Hopkins a étudié la capacité de la méditation de la pleine conscience à réduire les symptômes de l’anxiété, de la dépression et de la douleur et a constaté que ses effets sont équivalents à ceux des antidépresseurs.

Des recherches ont également montré les avantages de la méditation sur l’anxiété généralisée et la phobie sociale : un groupe de recherche de l’université de Stanford a découvert qu’elle modifie les régions du cerveau liées à l’attention et réduit les symptômes de l’anxiété sociale.

4- Elle améliore la mémoire et la concentration
L’un des avantages les plus remarquables de la méditation est qu’elle améliore l’attention, la mémoire et la concentration.

Une étude récente a montré que quelques semaines de méditation seulement améliorent la concentration et la mémoire.

5-Elle aide à la maîtrise des addictions
Une étude a comparé les effets de la méditation de la pleine conscience avec ceux d’un programme de sevrage tabagique de l’American Lung Association et a constaté que les personnes qui pratiquaient la pleine conscience étaient plus susceptibles d’arrêter de fumer que celles qui suivaient un traitement conventionnel.

6- Elle aide à lutter contre le stress
Selon cette étude, après un cours de 8 semaines de méditation sur la pleine conscience, les centres de combat ou de réponse du cerveau – l’amygdale – diminuent en taille. Cette région du cerveau, associée à la peur et aux émotions, est impliquée dans la réponse au stress.

À mesure que l’amygdale se rétrécit, le cortex préfrontal – associé à des fonctions telles que la concentration et la prise de décision – augmente de taille.

En outre, la connexion entre l’amygdale et les autres régions du cerveau diminue, tandis que les connexions entre les zones associées à l’attention et à la concentration augmentent.

L’ampleur de ces changements est en corrélation avec le nombre d’heures de méditation, selon la chercheuse Adrienne Taren de l’Université de Pittsburgh.

7- Elle aide à diminuer la douleur
Une autre étude a montré que les personnes qui ont un niveau de méditation avancé ressentent moins de douleur. Ce qui est intéressant, c’est que les images du cerveau montrent plus d’activité dans les zones associées à la douleur.

Selon Joshua Grant, de l’Institut Max Plank pour les sciences cognitives et cérébrales humaines, elle ne correspond pas aux modèles classiques de réduction de la douleur, comme ceux des médicaments, où l’on constate une moindre activité dans ces domaines.

8- Elle améliore les compétences sociales
Une étude de 12 ans de l’Université du Wisconsin a comparé des experts en méditation aux débutants.

Lorsque les deux groupes ont entendu la voix de personnes stressées, deux zones du cerveau connues pour être liées à l’empathie ont montré plus d’activité chez les méditants experts. Cela suggère que les personnes qui méditent régulièrement ont une plus grande capacité à répondre aux sentiments des autres et à faire preuve d’empathie.

9-Elle réduit le sentiment de solitude
Une étude de l’université Carnegie Mellon a montré que la méditation consciente est utile pour réduire le sentiment de solitude, ce qui réduit le risque de mortalité et de dépression.

10-Elle permet de vivre plus longtemps
Les télomères sont une partie essentielle des cellules du corps humain qui affectent le processus de vieillissement. Bien que les recherches n’aient encore rien conclu, il existe des preuves suggérant que certaines formes de méditation ont des effets sur la longueur des télomères en réduisant le stress.

11-Elle aide à contrôler le rythme cardiaque
Selon cette étude publiée par l’Association coréenne de médecine traditionnelle authentique, les praticiens de la méditation montrent une baisse du rythme cardiaque et du rythme respiratoire 8 mois après la période d’entraînement.

12-Elle réduit le risque d’Alzheimer et de décès prématuré
Les résultats de cette étude publiés dans la revue Brain, Behavior and Immunity montrent que 30 minutes de méditation par jour seulement réduisent le risque de décès prématuré, de maladie d’Alzheimer, de maladie cardiaque et de dépression.

Laisser un commentaire